Sorry, no posts matched your criteria.
Image Alt
Accueil • (R)EVOLUTION  • Seaqual Initiative : “Nous voulons vivre dans un environnement sans déchets”

Seaqual Initiative : “Nous voulons vivre dans un environnement sans déchets”

Seaqual Initiative est une communauté collaborative qui travaille avec des programmes de nettoyage des océans du monde entier pour ajouter de la valeur aux déchets marins récupérés. La structure, située à Gérone, en Espagne, travaille avec des ONG, des pêcheurs, des autorités et des communautés locales pour aider à nettoyer les océans. Rencontre avec Antonio Guedes de Oliveira, directeur de marketing et communication.

D’où vient le plastique repêché?

Tous nos déchets marins proviennent du nettoyage des plages et des côtes, du fond et de la surface de l’océan, des rivières et des estuaires. Seaqual Initiative a travaillé avec de nombreux programmes de nettoyage des océans qui collectent les déchets marins, dont le premier a commencé en Méditerranée européenne, puis sur les côtes atlantiques de la France, de l’Espagne et du Ghana. En ce moment, nous travaillons avec des programmes de nettoyage en Egypte et en Tunisie.

Quelles sont les côtes les plus polluées par le plastique?

C’est une question sensible car elle est également liée à la gestion des déchets existante. Le volume mondial de déchets plastiques continue de croître et certains des plus grands producteurs ne gèrent pas efficacement leurs déchets. Alors que les États-Unis, le Japon et de nombreux pays européens génèrent des quantités importantes de déchets plastiques, ils sont également relativement efficaces pour les gérer.

Environ la moitié de tous les déchets plastiques qui finissent dans les océans proviennent de cinq pays seulement : la Chine, l’Indonésie, les Philippines, la Thaïlande et le Vietnam. Ces pays connaissent une croissance économique rapide, mais à mesure que ces économies se développent, la consommation augmente, tout comme leur utilisation de produits plastiques.

Combien de tonnes de plastique avez-vous recyclé depuis la création de Seaqual Initiative?

Nous estimons que plus de 600 tonnes de déchets ont été évacués des océans depuis nos débuts. Ce qui signifie que nous avons transformé plus de 200 tonnes de déchets marins en une matière que nous avons appelée SEAQUAL® MARINE PLASTIC.

Qui peut collaborer avec vous?

Il existe deux manières différentes de collaborer avec notre communauté : soit par le biais d’un programme de nettoyage, et pour cela il suffit de nous contacter à travers notre site web ou les réseaux sociaux, soit en achetant ou en vendant du fil SEAQUAL® YARN (contenant du SEAQUAL® MARINE PLASTIC) ou des produits en contenant, et pour ce faire, toutes les entreprises doivent disposer d’une licence SEAQUAL.

Quelles sont les étapes requises dans le processus de recyclage?

Une fois les déchets marins récupérés, ils sont classés en différents types de matériaux et la partie plastique est nettoyée et transformée en SEAQUAL® MARINE PLASTIC.  Le plastique est classé en différents types de polymères qui sont ensuite compressés en balles pour le transport. Ces balles de bouteilles PET sont expédiées vers un producteur « flocon », agréé Seaqual Initiative, puis ouvertes et broyées en petits morceaux.

À ce stade, d’autres matériaux tels que les bouchons de bouteilles, les étiquettes, les colles utilisées sur les étiquettes et les déchets résiduels, tels que le sable, sont retirés et séparés lors d’un processus de lavage.

Les « flocons » 100 % PET lavés sont ensuite expédiés à un fabricant de « puces » (également appelées « pellets » ou « nurdles »), agréé Seaqual Initiative. Celui-ci mélange des flocons de PET de débris marins avec des flocons de PET post-consommation provenant de sources terrestres. Enfin, les « flocons » mélangés sont chauffés jusqu’à ce qu’ils soient fondus et introduits dans une extrudeuse, où de longs fils sont formés puis coupés en petits morceaux ou « copeaux » que l’on envoie au fabricant de fils agréé pour qu’ils soient transformés en SEAQUAL® YARN.


Pouvez-vous mesurer l’impact sur l’environnement?

Concernant le fil de polyester vierge, SEAQUAL® YARN permet de réduire les émissions de CO2 de 36 %, la consommation d’eau de 34 % et la consommation d’énergie de 39 %.

Dans la mode, quelles fibres recyclées proposez-vous?

SEAQUAL® YARN est un fil de polyester 100 % recyclé post-consommation de haute qualité contenant du SEAQUAL® MARINE PLASTIC. SEAQUAL® YARN contient environ 10 % de SEAQUAL® MARINE PLASTIC (provenant de déchets marins), les 90 % restants sont du PET post-consommation provenant de sources terrestres.

Qui sont vos clients?

Sur notre site web, vous trouverez une liste mise à jour régulièrement des 1 350 entreprises en moyenne qui travaillent avec nous. Dans la mode, pour ne citer que quelques-unes, nous collaborons avec Gant, Hugo Boss, Patagonia, Paul & Shark, Off-White. Et provenant d’autres industries : Fiat, Lancia, Cupra, Kenzo, Biotherm, El Corte Inglés, Carrefour, Bekaert Deslee, Baume et Mercier ou Ikea…

Avez-vous des projets pour 2022 en relation avec la mode?

Plus que les projets que nous menons, que je ne peux dévoiler pour le moment, je tiens à souligner notre croissance exponentielle. Nous avons en moyenne 30 à 40 start-ups qui rejoignent notre communauté en tant que licenciés chaque mois.

Seaqual Initiative fait bien plus que permettre la production de produits ou de matériaux pour l’industrie de la mode. Notre objectif ultime est de collaborer avec les territoires côtiers pour promouvoir un mode de vie durable. Nous sommes une plateforme mondiale qui fournit des solutions aux communautés locales. Nous voulons vivre dans un environnement sans déchets, et pour cela nous travaillons.

Crédit photos : Seaqual Initiative / accueil: Pexels.com

www.seaqual.org